Canne à sucre

La canne à sucre a besoin de soleil, d’eau et de chaleur. Là où l’eau manque, les champs de canne sont irrigués (Australie, pays du sud du Sahara, ouest de l’île de La Réunion…).
C’est une plante vivace, c’est-à-dire qu’elle n’a pas besoin d’être replantée tous les ans. La canne repousse après chaque récolte. Après cinq ou six « repousses », les vieux plants sont arrachés et une « canne vierge » est replantée.
La canne à sucre se multiplie par bouturage de portions de tiges que l’on enterre horizontalement. Au fil de la croissance, le sucre s’accumule dans les tiges jusqu’à un maximum appelé « maturité » : c’est le moment optimal pour la récolte.

Les besoins en eau de la canne à sucre se situent en moyenne aux alentours de 1500 mm par an, toutefois, la culture de la canne à sucre peut également avoir lieu dans des régions moins propices si un bon système d'irrigation est mis en place. Le sol doit être riche, lourd et assez poreux pour permettre une bonne pénétration et conservation de l'eau, mais il doit également être bien drainé, afin que le système racinaire de la plante, qui est assez important, se développe dans de bonnes conditions.

La croissance de la plante se fait de manière graduelle, assez lente au départ, elle s'accélère doucement jusqu'au début de la phase de mûrissement où le rythme de croissance ralentit de nouveau. La floraison de la canne va dépendre fortement des conditions environnementales et en premier lieu de la quantité d'eau fournie, de la teneur en azote du sol et de la durée quotidienne d'ensoleillement.

Fiche technique FAO complète : http://www.fao.org/nr/water/cropinfo_sugarcane.html

 

Recommended Products